Qui se cache derrière Pom Antwerp ? 

Coucou, moi c’est Marian, j’ai 26 ans ! Je suis une véritable fashionista, addict des livres et du tricot. Je tricote depuis mes 14 ans, ce qui n’était d’ailleurs pas le plus « cool » des hobbies quand j’étais adolescente. Je le faisais donc plutôt en secret ! J’avais l’habitude de tricoter dans ma chambre en regardant des DVD et de vieux films. Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours rêvé d’avoir ma propre entreprise de tricot fait-main ! 

Quel est ton parcours ? 

Je suis diplômée en comptabilité. Mes parents le sont tous les deux également ! Les chiffres, ça doit être dans notre sang (ahah). Je travaille toujours en 4/5 en tant que comptable. Pom, c’est mon hobby lorsque j’ai du temps libre. Travailler dans la mode est une réelle passion pour moi. 

D’où viens-tu et où vis-tu ? 

Je suis née aux Philippines et j’ai grandi dans un petit village dans la province d’Anvers, en Belgique. La mode y est plutôt simpliste et minimaliste. Ce que je veux dire par là, c’est que dans cette petite ville, tout le monde porte le même style tendance et voilà. Donc opté pour quelque chose de différent qui fait sortir du lot, c’était évidemment mal vu ! A 22 ans, j’ai donc décidé de partir vivre à Anvers, la grande ville cette fois. Et j’adore chaque jour un peu plus ! Là, il n’y a plus aucune pression sur ce que l’on doit porter ou non, on est juste libre de s’habiller comme on l’entend et chaque personne affiche un style unique. Ce qui est super enrichissant pour moi !

De quoi t’inspires-tu pour créer tes jolies collections ? 

Je m’inspire généralement des petites choses du quotidien. J’aime créer des silhouettes oversized et décontractée en donnant à mes pièces une certaine nonchalance. Cela dit, mes pièces restent quand même assez élégantes. J’adore expérimenter des nouvelles couleurs et textures mais mon objectif premier est vraiment de créer quelque chose que je pourrais porter moi-même. Si je n’aime pas, alors je ne le fais pas. 

Quelles sont les valeurs que tu souhaites véhiculer au travers de tes créations, ta marque ? 

Le plus important pour moi est de sensibiliser les gens sur la sur-consommation, d’informer sur ce qu’est un salaire équitable, mais aussi sur le gaspillage que la mode en général engendre. Notre label est équitable et éthique dans le domaine du knitwear. Nous travaillons donc en quantité limité pour éviter l’overstock, chaque pièce est faite sur commande. Gardez en tête qu’il faut entre 20 et 25 heures pour réaliser un pull complet. Je pense donc que c’est cela qui fait tout le charme du tricot fait-main; attendre avec impatience que notre pull soit prêt, ça rend la chose très personnelle et tellement unique.

La collection Pom Antwerp est vide

Retour à l'accueil